Aller au contenu

STM - Mouvement collectif

Les travaux de la ligne jaune avancent 9 juin 2014 

Grand projets
En 2014, les clients de la ligne jaune verront leur environnement changer, puisque la reconstruction définitive de la station a débuté par ce niveau. Voici un survol des réalisations en cours et des travaux complétés.
D’un corridor…
La réfection du corridor qui se trouve au-dessus des voies est pratiquement terminée. Dans les derniers mois, la dalle du corridor a été démolie et reconstruite. Pour ce faire, les équipes ont descendu, à 23 mètres de profondeur, un tuyau de pompage de béton au niveau du corridor. C’était un travail de logistique complexe pour les équipes de la STM. La passerelle temporaire et les colonnes de soutien sur les quais permettant les travaux ont disparu. Il ne reste qu’à poser le revêtement mural, ce qui sera fait d’ici l’automne.
…à un autre!
Prochaine étape : la réfection des corridors et escaliers menant du quai d’arrivée à Berri-UQAM à l’étage supérieur de la station. Les premières zones à être rénovées sont le corridor et l’escalier situés en queue de train. Ca commence aujourd’hui jusqu’au 11 juillet. Il s’agit de procéder à la réfection des marches en granit de l’escalier et de changer le revêtement de sol du corridor. Le revêtement mural sera également changé au cours de la période estivale. Le corridor et l’escalier en tête de train seront ensuite remis à neuf d’août à septembre.
Ces travaux sont effectués notamment grâce au financement octroyé par le ministère des Transports du Québec.

4 COMMENTAIRES

  1. STM

    C’est une station très complexe et réaliser des travaux de bétonnage à 23 mètres sous terre nécessite une certaine organisation. La station Berri-UQAM est la station la plus achalandée du réseau avec 12,6 millions de passages annuellement, aussi les travaux réalisés doivent prendre en compte cette donnée. Il n’empêche
    - De l’été 2010 à l’automne 2011 : nous avons retiré les finis muraux dans la majorité des zones de la station, pour les remplacer par des parements temporaires, en attendant la réfection permanente.
    -De l’hiver 2012 à l’été 2012 : nous avons terminé l’enlèvement des finis muraux et démantelé les colonnes décoratives rouges qui ne répondaient plus aux normes actuelles.
    - En début d’année 2013 : nos équipes se sont attaquées à remettre à neuf les artères électriques principales de la station, ce qui a entrainé l’immobilisation temporaire de plusieurs escaliers mécaniques.
    - En cours d’année 2013 : nous avons rénové les édicules Berri et Place Dupuis. Nous avons, entre autres, remplacer la dalle structurale, les plafonds, l’éclairage, ainsi que le revêtement de sol et les marches d’escaliers en granit.
    Signaler un commentaire abusif

  2. Denis Giguere

    @ Pierre Arpin: Parce qu’on est au Québec? Aller voir à Londres, Paris, Barcelone ou ailleurs et vous verrez que ce genre de travaux prends autant de temps sinon plus. N’oubliez pas que le métro doit toujours rouler plus de 18 heures par jour sans interruption ce qui rend les travaux délicats et complexes. Tout doit se faire avec le public voyageur présent dans le chantier et de façon sécuritaire. Voilà pourquoi cela prend du temps.
    Signaler un commentaire abusif

  3. Pierre ARPIN

    Parce que nous sommes au Québec mon cher Jacques.
    Ce qui prend normalement 1 an ailleurs dans le Monde en prend 3 chez nous. :-)
    Signaler un commentaire abusif

  4. Jacques Duclos

    Il était plus que temp de terminé les travaux ammorcé il y a plus de 3 ans.
    La station Berri semblais en temp de guerre depuis ce temp.
    Comprend pas cette lenteur de faire bouge les choses.
    Signaler un commentaire abusif

Ajouter un commentaire