Aller au contenu

STM - Mouvement collectif

Grand projets

La reconstruction définitive de la station Berri-UQAM débute par les voies de la ligne jaune. Les quais, les murs, les corridors et les escaliers fixes donnant accès à cette ligne de métro seront complètement remis à neuf, en 2014.

Nous sommes en pleine réfection du corridor qui se trouve au-dessus des voies de la ligne jaune! Si vous avez récemment emprunté ces allées, vous avez certainement remarqué :

  • Une passerelle temporaire amovible de deux marches dans le corridor menant au niveau des quais
  • Une structure et des colonnes sur les quais et entre les voies de la ligne jaune

La passerelle temporaire permet à l’entrepreneur d’avancer ses travaux dans le corridor les nuits et les fins de semaine, et ce, sans nuire à la clientèle qui y circule le jour. La structure sur les quais fournit le support nécessaire à ce type de travaux.

Afin de permettre la réfection de ce corridor tout en le maintenant accessible et en minimisant les impacts pour la clientèle, ce fut un véritable travail d’équipe sans relâche!

Les travaux vont bon train et l’entrepreneur se prépare maintenant à couler le nouveau béton. Imaginez devoir descendre un tuyau de pompage de béton à partir du niveau de la rue jusqu’au niveau de ce corridor!

À suivre d’ici l’été!

Grand projets

Il est entièrement électrique et il roule dans les rues de Montréal, vous serez peut-être parmi les chanceux qui allez monter à bord! Il empruntera des circuits couvrant principalement les arrondissements de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension et d’Ahuntsic – Cartierville

Ce bus de dimension régulière à propulsion entièrement électrique construit par la compagnie chinoise BYD sera à l’essai à la STM jusque fin avril. Réalisé en collaboration avec la Société de transport de l’Outaouais et la Société de gestion et d’acquisition de véhicules de transport (AVT), ce test vise à évaluer la performance globale de cet autobus par rapport à un autobus régulier à propulsion diesel, dans des conditions climatiques variées et des conditions routières qui en découlent. Le projet permettra en outre de déterminer le niveau d’autonomie des batteries, surtout à basse température, ainsi que le confort des passagers.

Pour aller plus loin
En route vers l’électrification! La STM débute les essais du bus chinois BYD à propulsion entièrement électrique en service clientèle

Gestes verts

Le service d’entretien sanitaire du métro de Montréal est à pied d’œuvre chaque jour pour vous offrir un environnement sécuritaire, convivial et propre.

Planification, organisation et répétition

De l’extérieur de l’édicule à la pierre de quai, près de 220  préposés d’entretien sont dédiés exclusivement aux tâches reliées à l’entretien. Une semaine entière est nécessaire pour nettoyer une station de métro de fond en comble.

Un réseau et des trains propre est aussi gage de fluidité.  Savez-vous que plus de 50 % des interruptions de service métro sont causées par la clientèle? Par exemple, le fait de laisser votre journal sur le banc de la voiture ralentit le service lorsqu’il  se dernier se retrouve au sol et bloque les portes de la voiture.

Faisons ensemble que l’on est des stations et des voitures de métro propres en posant le geste qui fera la différence!

Pour aller plus loin

Un nettoyant entièrement biologique

Verbatim du vidéo

Marie Claude Léonard : Dans le réseau de Montréal, il y a différents enjeux pour assurer la propreté. On a une équipe de 215 préposés répartis dans 68 stations 14 contremaitres 3 corps de travail de jour de soir de nuit et il faut se rappeler que notre métro est en opération 20h par jour 7j semaine Jean-Marcel Lafleur : Nous avons créé des routines de travail dites de base et des routines spécifiques lesquelles comportent des tâches dites quotidiennes par exemple tout ce qui est normalisé en santé et sécurité à savoir lavage des toilettes, des salles de personnel ainsi que des loges, les spécifiques ce sont des tâches dites.. que nous effectuons de façon quotidienne sur l’ensemble du réseau à savoir le lavage des édicules ainsi que des vitres de l’édicule, le lavage des mezzanines, des quais et ce à des journées bien spécifiques et nous effectuons aussi le relampage des stations sur l’ensemble du réseau et l’enlèvement des graffitis sur une base presque quotidienne. Marie Claude Léonard : On a un réseau particulier, on a des œuvres d’art, chaque station est différente dans le réseau du métro, parfois faut monter à l ’aide d’une nacelle pour être capable de faire le nettoyage ou le relampage. On a un programme de gestion des matières résiduelles, l’année passée on a ramassé 1450 tonnes métriques de matières recyclables. C’est sûr que pour nous y a un enjeu, on souhaite aller chercher un système qui va nous permettre de collecter davantage de données pour être davantage en gestion d’activité, donc c’est ce qui s’en vient pour l’entretien sanitaire. Jean-Marcel Lafleur : Au delà de l’entretien d’une station de métro, un préposé d’entretien a à cœur de bien servir la clientèle, à savoir l’informer, lui porter secours, de l’aide… Marie Maude Hébert : Quand ça fait une couple de mois qu’on travaille dans une station on commence à connaître le monde, ils nous disent bonjour y en a toujours qui viennent nous demander où je m’en vais ou est ce qu’elle est telle rue c’est le fun… Jean-Marcel Lafleur : Evidemment ils sont les yeux du centre de contrôle du réseau du métro, par leur présence dans une station de métro, ils sont témoins de toutes sortes d’événements lesquels ils peuvent rapporter au CCM advenant une situation d’urgence et porter évidemment assistance à la clientèle. Marie Maude Hébert : Moi ma station je la considère propre et sécuritaire et le monde sont fier de ça et moi je suis fiere de ça ausssi Marie Claude Léonard : Comme client vous pouvez faire une grande différence dans la propreté de notre réseau .Vos gestes au quotidien, votre comportement, le fait de renmener votre journal dans le bac de recyclage, de jeter vos déchets dans la poubelle, nous aide grandement à conserver un réseau propre et agréable pour l’ensemble de notre clientèle. Merci de votre précieuse collaboration.

Fermer le verbatim

Grand projets

Le saviez-vous? Les mesures préférentielles pour bus (MPB) sont des actions sur le réseau routier offrant une priorité au transport collectif.

Elles comprennent notamment des :
1) Voies réservées
Il y en avait 27 voies dédiées aux bus et taxis au 31 décembre 2013. Elles se composent de marquage au sol, d’une signalisation distincte (latérale ou aérienne) et peuvent être en opération aux heures de pointe, hors pointe ou pendant 24 heures.

2) Voies d’évitement de file d’attente
Elles permettent aux bus d’éviter la congestion à certaines approches d’intersections par des aménagements de type marquage de la chaussée et signalisation.

3) Feux prioritaires de type «chandelle»
À l’affichage de la barre blanche au feu de signalisation, les bus obtiennent une priorité de départ avant les automobilistes

4) Feux prioritaires en temps réel
Les bus demandent une priorité aux feux de circulation lorsqu’ils se présentent à l’intersection. Le feu vert ou feu chandelle est ensuite prolongé afin que le bus puisse continuer sa route évitant ainsi un arrêt au feu rouge.

Les mesures préférentielles pour bus permettent d’offrir un service plus régulier, ponctuel et rapide. Elles offrent un avantage concurrentiel par rapport à l’auto et des gains de temps pour la clientèle, en plus d’avoir un réel impact environnemental (réduction des GES) pour une implantation à faible coût.